Newsletter

Fabricants

René Mailhes Trio - Chtildo

Sortie du troisième album du guitariste, (un peu trop) discret René Mailhes. Ce remarquable musicien, gitan, admiré de beaucoup d’autres, a depuis longtemps délaissé les suiveurs de Django et la tradition pour tailler sa route vers des horizons moins conformistes...

Plus de détails

877

5 pièces disponibles


  • Currently 5.50/10

Rating: 5.5/10 (4 votes cast)

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :

Les enregistrements de René Mailhes sont tellement rares que chaque sortie d’un nouveau disque représente un petit évènement en soi. Jugez plutôt : trois albums en près de cinquante ans de carrière, on peut dire que le bonhomme sait se faire désirer ! Et cette rareté discographique rend forcément chacun de ses enregistrement d’autant plus précieux...

Rappelons que René Mailhes, guitariste né gitan, a toujours su préserver son jeu de la pâle imitation du génial manouche, et qu’il s’est toujours fait un devoir de suivre son propre chemin musical. Inspiré de guitaristes américains comme Barney Kessel, Kenny Burrell ou même Jim Hall (dont il se rapproche parfois dans le côté "minimaliste" d’un jeu de guitare refusant toute démonstration technique), il admire tout autant le travail de Coltrane, de Lennie Tristano ou plus encore de Bill Evans dont l’esthétique unique l’a profondément et définitivement séduit.
Entouré de vieux complices, Dominique Lemerle à la basse (et à l’archet s’il vous plait...) et du pianiste Patrice Galas qui était déjà de l’aventure des deux précédents albums, René Mailhes nous propose aujourd’hui une musique qui frappe par son originalité. Outre des arrangements qu’on devine souvent réfléchis, tant dans les reprises de standards (Stella by starlights, Where or when) que dans les compositions du guitariste (Chtildo, Dawn Dann...), c’est surtout le chant de Gilda Solve qui surprend, sa voix étant utilisée ici comme un véritable instrument. C’est parfois réussi, toujours original, mais j’avoue que ses "Dou, ba dou..." et son scat ne m’ont pas entièrement convaincus. Par ailleurs, il est fort regrettable que la qualité technique de l’enregistrement ne soit pas à la hauteur de l’évènement discographique (la guitare et surtout le piano souffrent d’une réverbération parfois insupportable...). Une meilleure prise de son aurait su mettre en avant l’intimité et les subtilités harmoniques de cette session.
Mais au delà de ces petites frustrations techniques, la guitare, simple et délicate, parfois même déroutante de Renè Mailhes est bien là. Un titre retiendra d’ailleurs particulièrement l’attention : My wife Mado, petit poème en solo offert à la mémoire de sa femme, dont l’intimité, l’émotion et l’amour transparaissent au travers chaque note. Qu’on l’aime ou pas, la musique de René Mailhes est et restera toujours infiniment touchante.

1 . Stella by Starlight (N. Washington/V. Young) 5’05
2. Chtildo (R. Mailhes) 3’25
3. Where or when (Rodgers/Hart) 5’57
4. Dawn Dann (R. Mailhes) 5’49
5. Silver Serenade (H. Silver) 3’30
6. Lipo (R. Mailhes) 4’41
7. My wife Mado (R. Mailhes) 5’22
8. Didi (S. Rodgers) 4’55
9. Sweety and lovely (H. Daniels/G. Arnheim) 5’12
10 Dawn Dann (R. Mailhes) Take 2 5’51

Enregistré en décembre 2007-janvier 2008.

Iris Music  

Label : Iris Music
http://www.iris-music.com
Ref : 3001 985
Date de sortie : 27 mars 2008

  • Format Digipak

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.