Newsletter

Fabricants

Aurore Quartet - Il y a du soleil dans la boutique

Troisième opus coloré pour ce groupe, habitué des scènes parisiennes, formé par Aurore Voilqué. Au programme swing, impro, arrangements soignés, compositions...

Plus de détails

1004

1 pièce disponible

Attention : dernières pièces disponibles !


  • Currently 3.73/10

Rating: 3.7/10 (11 votes cast)

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :

Coloré ! Voilà ce qui saute aux yeux à la vue de ce CD et du décor très typé d’un salon de coiffure du 19° arrondissement de Paris utilisé pour la photo de couverture. Mais attention il ne faut pas croire que le groupe nous prépare un remix du « Téléphone pleure » de Claude François comme pourrait le laisser penser le magnifique téléphone orange utilisé par Aurore.

A l’instar des deux précédents CD, le groupe navigue entre plusieurs univers sans vraiment vouloir s’enfermer dans un style. On y croise les chansons swing des années 30/40 à la sauce Paris Combos. Ziggy et sa voix tout aussi raffinée que décalée reprend des standards du genre : « When day is done » ou, en duo avec Aurore sur « Loungin’ at the Waldorf ». Aurore, qui, prenant de plus en plus confiance en sa voix, nous propose une belle version swing de « Il y a du soleil dans la boutique » composé par Mireille & Jean Nohain. Pour l’anecdote cette chanson a été chantée en 1937 par Micheline Day accompagnée d’un certain Django Reinhardt [1]. Mais attention, le groupe est loin de s’arrêter là. Car à force d’écumer les salles et cafés concerts de la capitale depuis maintenant quatre ans, le groupe a trouvé une cohérence de son et une parfaite entente. L’improvisation prend ici une grande importance. Certains morceaux s’envolent sur des tempi d’enfer. Les compositions prennent également de la maturité. Que ce soit « Peace in New Orléans », « Conversation » de Siegfried Mandacé ou « Bistrot » d’Aurore, on sent que les musiciens se font plaisir. La couleur du groupe vient d’ailleurs des différentes touches apportées par chacun des solistes et de leur qualité technique. Aurore maitrise un violon toujours aussi virevoltant qui, tout en évitant la démonstration, tire de plus en plus sur l’harmonie pour nous emmener vers des chemins très personnels. Aux guitares se retrouvent deux personnalités très différentes mais complémentaires. Le swing efficace de Ziggy et les mélodies très colorées et raffinées de Darko (pour preuve la composition « Barhumba »), le tout est soutenu de main de maitre par Pierre Frasque à la contrebasse.
Ce CD donne l’impression que chaque membre s’amuse à jouer dans le groupe. « Nagazaki » ou « Menilmontant » sont de beaux exemples de cette entente. A noter les arrangements et la couleur donnée à l’ensemble du CD. Voix d’ambiance, transition entre morceaux, voix off…
A mettre dans toutes les mains !

PS : Pour illustrer les différentes ambiances deux extraits sont en écoute.

1. Conversation (Siegfried Mandacé) 5’35
2. When day is done (Katscher / Desylva) 4’04
3. Bistrot (Aurore Voilqué) 2’58
4. A deux doigts de te dire oui (Mandréa / Voilqué) 5’15
5. Loungin’ at the Waldorf (Fats Waller) 3’42
6. Peace in New Orléans (Siegfried Mandacé) 5’47
7. Opus 4 (Siegfried Mandacé) 4’17
8. Barhumba (Darko Andelkovic) 4’22
9. Les fenêtres de Moscou (V. Racine / Matoussovsky) 3’57
10. Il y a du soleil dans la boutique (Nohain / Mireille) 2’34
11. Quand je monte chez toi (Salvador / Broussole) 3’10
12. Nagasaki (Dixon / Warren) 3’11
13. Menilmontant (C. Trenet) 3’57

Enregistré les 20 et 21 octobre 2008 au Studio Sequenza de Montreuil par Thomas Vingtrinnier assisté d’Aude Baudassé et Alexandre Aguiar

[1] disponible sur le volume 20 de l’intégral Django Reinhardt édité par Fémeaux : Pour que ma vie demeure - IDR20 CD 2 : COMPLEMENTS (1935-1947)

Label : Autoproduction
Ref : pas de référence
Date de sortie : 20 janvier 2009

  • Format Crystal

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.