Newsletter

Fabricants

Lijliana Buttler - Frozen Roses

Au fil des albums, et en se tournant de plus en plus vers le jazz et vers le blues, le style de Ljiljana Buttler évolue superbement ... Accompagnée d’excellents musiciens, la Billie Holiday des Balkans nous offre ici un album de blues tzigane exceptionnel dont le point culminant sera la reprise du fameux et macabre Sombre dimanche...

Plus de détails

1155

6 pièces disponibles


  • Currently 6.27/10

Rating: 6.3/10 (11 votes cast)

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :

Après un premier album très remarqué en compagnie du Mostar Sevdah Reu nion qui marquait son grand retour discographique et un second, The legends of life que nous n’avons malheureusement pas écouté, The Mother of Gipsy Soul nous revient cette année avec un nouveau disque, Frozen Roses inaugurant une nouvelle formation.
Beaucoup plus intimiste, l’ensemble qui l’accompagne sert parfaitement la sevdah, ce fameux blues yougoslave si particulier que nous chante Ljiljana Buttler. Aux confins des musiques traditionnelles et du jazz, plus que jamais la musique de Ljijana s’adresse à l’âme...

Dix titres seulement composent cet album ; mais ces dix morceaux, souvent issus du répertoire traditionnel des Balkans, la chanteuse tsigane prendra le soin et surtout le temps de les faire vivre pleinement en les étirant longuement, parfois jusqu’à l’épure. À ce titre, Ne kuni me, ne ruzi me majko, fameuse chanson traditionnelle yougoslave, reprise ici à un tempo très lent, avec seulement une contrebasse et des percussions propose une dramaturgie qui n’est pas sans rappeler les expérimentations d’un Tom Waits aux Etats-Unis. L’apport du jazz et de blues se fait également particulièrement sentir sur la sevdah Kada mojamladost proje, avec piano, sax et solo guitare bluesy, ou même sur l’hymne gitan archi connu Gjelem, gjelem repris ici dans un arrangement inattendu avec chorus jazzy de trompette et blue notes. La voix belle et grave de Ljiljana, toujours proche du murmure, atteint de mystèrieuses intonations donnant à son chant une profondeur rare. En l’écoutant, on peut penser à cette autre grande chanteuse de l’âme qu’était Billie Holiday. Ljiljana reprend d’ailleurs pour clore son album un titre hongrois que Lady Day popularisa en 1941 aux Etats-Unis, la fameuse "suicide song" Gloomy sunday, ou Sumorna nedelja dans sont titre original, composée en 1933 par Reszo Seress et Laszlo Javor. On ne rappellera pas ici toutes les légendes macabres et romantiques entourant cet hymne au désespoir, le livret le fait d’ailleurs très bien. On se contentera d’en apprécier la puissante version que nous offre Ljijana, qui reprend ici naturellement le texte original sans le fameux couplet "optimiste" et onirique rajouté ultérieurement aux USA : Ljijana ne nous trompera pas, ce morceau d’une tristesse infinie ne laissera à l’amoureux éploré pas plus qu’à l’auditeur... aucun espoir.
Enfin , l’éditeur Snail Records n’a encore une fois pas lésiné sur la qualité du "packaging" : un superbe livre/disque proposant 64 pages réunissant les textes originaux et traduits en anglais ainsi que de copieuses liner notes (anglais/allemand/français) signées de l’érudit Chris van den Hoogen.

1. Ne kuni me, ne ruzi me majko (trad.) 5’06
2. Gjelem, gjelem (trad.) 6’41
3. Pilem, pilem (trad.) 3’42
4. Ej borije (M. Petrovic) 4’26
5. Kada moja mladost prodje (J. Petkovic) 4’03
6. Hej romnji sem (trad.) 3’06
7. Gypsy lullaby (L. Buttler/trad.) 7’34
8. Sonja (trad./D. Jaksic) 6’59
9. Ostala je pesma moja (M. Vasic) 5’48
10. Sumorna nedelja (L. Javor/R. Serres) 8’14

Enregistré au studios Sing-Sing, Metslawier (Hollande) en mars-décembre 2008.

Label : Snail Records
Ref : CD : SR 66011
Date de sortie : 14 septembre 2009

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.