Newsletter

Fabricants

Wedeli Köhler Ensemble - Hommage a Django

On apprenait récemment que Wedeli Köhler s’en était allé en toute discrétion cet été tenir compagnie à Django et Grappelli dans les nuages... Il nous laisse ce bel posthume comme un ultime cadeau où l’on pourra redécouvrir toute l’étendue de son talent...

Plus de détails

13 pièces disponibles


  • Currently 5.50/10

Rating: 5.5/10 (2 votes cast)

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :

On apprenait récemment que Wedeli Köhler s’en était allé en toute discrétion cet été tenir compagnie à Django et Grappelli dans les nuages... Ce formidable violoniste doublé d’un très bon guitariste avait déjà, rappelons-le, une belle carrière derrière lui : issu d’une famille de brillants musiciens tsiganes (le grand-père jouait à la cour impériale de Vienne...), on avait pu l’entendre au côté de Mike Reinhardt dans les années 70 avant qu’il ne fonde le Hot Club da Sinti où Tchavolo fît ses premières armes. Une tournée avec un tout jeune Biréli Lagrène, puis quelques albums sous son nom, hélas pas toujours bien distribués, mais toujours réjouissants et bien remplis (rien en dessous de 70 minutes !).
Wedeli est donc parti, mais, ultime présent du violoniste à son public, il nous laisse un magnifique album posthume : Hommage à Django, comme un dernier retour aux sources de la musique qu’il aimait tant.
Accompagné de son fils Sascha à la rythmique et du bassiste Branko Arnsek à la contrebasse qui déroulent efficacement le tapis, on remarquera tout particulièrement l’excellent jeu du guitariste soliste Mano Guttenberger qu’on a pu déjà entendre accompagner Wawau Adler et soloter avec le violoniste Zigeli Winter : son style se place dans la pure tradition des grands stylistes allemand comme Lulu Reinhardt ou Häns’che Weiss (placement rythmique impeccable, vigueur de la main droite, virtuosité de la main gauche...). Wedeli Köhler, quant à lui, nous propose un bel éventail de ses multiples talents : du swing joyeux à la Grappelli (Out of nowhere, Hungaria, Daphné, Sweet Sue, Sascha Swing...), du swing rabouin (Doradschin ungewed, Danube), du swing plus jazz (Lullaby of birdland, Georgia on my mind), des csardas et autres danses dans la tradition des primas hongrois (Ungarisch traditional, Toki csardas) que le violoniste maitrise parfaitement, sans oublier les valses à la guitare que Wedeli affectionnait tant (superbe Waltz fûr Prinzo).
L’album se clôt sur deux très beaux hommages (Zimto Fantasia à la guitare et Zigan drom avec Benjamin Reinhardt au piano) invitant au voyage, dernier petit clin d’œil au musicien qui nous manquera évidemment beaucoup...
Latcho drom... !

 

1. Saschaswing (W. Köhler) 03:40
2. Out Of Nowhere (J.W. Green) 04:50
3. I’ve Found A New Baby (J. Palmer/W. Spencer) 03:25
4. Doraschin Ungewed (W. Köhler) 03:27
5. Georgia On My Mind (C. Correll) 03:53
6. Hungaria (D. Reinhardt) 02:38
7. Ungarisch Traditionell 1 ((trad) 03:10
8. Danube (I. Ivanovici) 02:24
9. Lullaby Of Birdland (G. Shearing) 03:26
10. Ungarisch Traditionell 2 (trad) 02:26
11. Sweet Georgia Brown (Bernie/Casey/Pinkard) 03:21
12. Daphné (D. Reinhardt) 03:27
13. Toki Csardasz (W. Köhler) 01:05
14. Waltz Für Prinzo (W. Köhler) 02:38
15. Sweet Sue (V. Young) 03:15
16. Zimto Fantasia (S. Reinhardt) 02:46
17. Zigan Trum (B. Reinhardt) 01:42

Date de sortie : 23 septembre 2011

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.