Newsletter

Fabricants

Bertie Cortez - Gypsy Crooner

Vous avez aimé Gypsy Guitars avec Angelo Debarre et Serge Camps, vous ne pourrez qu’aimer cet enregistrement de la même époque avec Bertie Cortez au Chant. Et quel chant...

Plus de détails

1508

4 pièces disponibles


  • Currently 1.00/10

Rating: 1.0/10 (1 vote cast)

Les clients qui ont acheté ce produit ont également acheté :

 

Voilà une galette qui aura mis du temps à sortir mais qui mérite une oreille attentive. Bertie Cortez, acteur, meneur de revue aux « Folies Bergères » entre autre, avait la chance de posséder une voix puissante de crooner. En sortant de « La nouvelle Éve » à Pigalle, il avait pris l’habitude de se rendre « A la roue fleurie », haut lieu de la musique tzigane et du jazz de 1985 à 1990. C’est dans ce restaurant, tenu par Serge Camps, qu’un certain Angelo Debarre rodait ces premiers solos aux couleurs tziganes. C’est d’ailleurs à cette époque aussi que sortira le CD « Gypsy guitars » avec Angelo, Serge Camps et Franck Anastasio, un incontournable du jazz manouche aujourd’hui.

Bertie avait l’habitude d’y pousser la « chansonnette ». Jean-Baptiste Tuzet, qui est à l’origine de la sortie de ce CD, raconte que dès qu’il arrivait dans le restaurant, les musiciens s’arrêtaient de jouer pour lancer « Bei Mir bist du schön ». Bertie Cortez, de sa voix puissante, commençait à chanter en rentrant sous l’œil des clients médusés. Jean-Batiste Tuzet, alors animateur de radio, propose aux musiciens et à Bertie de venir participer à l’enregistrement d’une émission. Ce CD est composé en grande partie de cet enregistrement.

Au programme de cette galette, des standards du style enregistrés en une prise. Serge Camps et Angelo enchaînent les solos. Pas de grandes surprises mais le plaisir de retrouver les ambiances et l’énergie de ces années là avec la voix puissante de Bertie Cortèz. La version de « Sweet Sue, Just you » déménage - malgré un son inégal suivant les intervenants.
Le CD comprend également un enregistrement Live en Big Band avec Samy Goz au Petit Journal Montparnasse en 1995.
Il se termine par une intervention de Jean-Baptiste Tuzet, en anglais (? !) sauce Maurice Chevalier, où il raconte sa rencontre avec Bertie.

Pour les amateurs de jazz manouche et des voix de crooners, cet album va vous ravir.

 

1. I can’t give you anything but love (Fields / McHugh) 02’23
2. Tea for two (V. Youmans / I. Caesar) 03’33
3. Bei mir bist du schön (Cahn, Secunda, Jacobs, Chaplin) 02’59
4. Sweet sue, Just you (J. Reeves) 02’15
5. Nigth and Day (Cole Porter) 03’16
6. I’m confessin that I love you (Dougherty/Reynolds/Neiburg) 03’00
7. J’attendrai (L. Poterat / D. Olivieri) 02’11
8. Les feuilles mortes (Prevert / Cosma) 02’52
9. Lady is a tramp (Rodgers / Hart) 03’13

Live avec Samy Goz et son Big Band

10. I’ve got you under my skin (C. Porter) 04’02
11. Georgia on my mind (S. Gorrel / H. Garmichael) 03’57
12. The girl from Ipanéma (V. de Moraes / A. C. Jobim) 03’45

Bonus : Crooner Story Bertie Cortez par J.B Tuzet

13. Bonus Crooner story Bertie Cortez () 23’20

Aucun commentaire n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des commentaires.