test
 Les luthiersLes musiciens leaders
Accueil -> News -> Disparition de Hans Theo Meelen

In Memoriam
Disparition de Hans Theo Meelen
(1940-2008)

publié le 21 novembre 2008
par stoche

C’est avec regret que nous apprenons aujourd’hui la disparition de Hans Theo Meelen décédé le 11 novembre dernier.
Figure hollandaise incontournable et passionnée du jazz manouche international, c’est notamment grâce à son remarquable discernement que l’on a aujourd’hui la chance d’apprécier les carrières respectives de Stochelo Rosenberg, de Jimmy Rosenberg, de Robin Nolan et de quelques autres qu’il propulsa sur le devant de la scène manouche mondiale...
Francis Couvreux lui rend hommage...

Hans Théo Meelen nous a quittés le 11 novembre 2008 dans l'institut spécialisé où il avait été hospitalisé il y a quelques années, suite à une attaque cérébrale assez grave.
Né en Hollande en 1940, ce clarinettiste amateur rencontre le monde manouche dans les années 70 (ce sont eux, m'avait-il confié, qui l'avaient sorti des affres de la drogue). Hans se sentait bien au sein de cette communauté dont il appréciait la chaleur et l'hospitalité ; il va progressivement gagner leur confiance et leur respect et entrer en contact avec pas mal de musiciens manouches dont la famille Rosenberg en 1975.
C'est lui qui poussera le jeune Stochelo à s'engager sur la voie du professionnalisme ; en 1980 il forme le groupe Manouche avec Stochelo, guitare solo (il n'a que 12ans !), Nousche, guitare d'accompagnement, Rino Van Hooydonk, guitare, Leon De Wys ou Gys van Helden, bass) avec lequel il tourne en Hollande et en Belgique. En 1989, il co-produit (avec Jon Larsen pour son label Hot club records) le premier CD du Rosenberg trio, dont il rédige aussi les copieuses linernotes.
C'est d'ailleurs à Méry sur Seine dans l'Aube que je rencontrai Hans Meelen pour la première fois ; j'y organisais, grâce à lui, le premier concert officiel en France du Rosenberg trio qui, le lendemain, se produisait sur la scène du festival Django Reinhardt de Samois sur Seine. Nous sommes depuis devenus amis et j'appréciais sa connaissance du milieu et de la musique manouches, son enthousiasme et sa gentillesse. Hans mettra ensuite sur les rails Jimmy Rosenberg, Robin Nolan et quelques autres, les manageant même à l'occasion.
Grand, cheveux blancs mi longs et moustache toujours impeccables, sa silhouette était connue de tous les aficionados. Hans est parti rejoindre au paradis des musiciens quelques copains qui comme lui, ont œuvré inlassablement pour la musique de Django et la reconnaissance du swing manouche. Qu'il en soit ici remercié !

Francis Couvreux

JPEG - 72.9 ko
juillet 1994 - studio d'enregistrement du CD des Gypsy Kids pour EMI - de gauche à droite H. Meelen, Boulou (père de Johnny Rosenberg), Ettore Stratta (EMI USA), Johnny Rosenberg, Rinaldo Steinbach, Pat Philips (Emi USA), Jimmy Rosenberg, Jeremy Smith (Emi USA) Photo Macky Rosenberg, collection Hans Meelen

Réagissez à cet article !

Disparition de Hans Theo Meelen , par Freddy Wicke, le 30 11 2008

Salut Francis,
je viens de m’en apercevoir de cette disparition de Hans Meelen. Tornado Rosenberg et moi on avait fait un tour par la Hollande et la Belgique et Londres ou on an jouer à le Quecumbar.
Just avant le 11 Novembre j’ai demandé à Paulus Schäfer et Macky Rosenberg comme on ca va avec Hans et on m’avait répondu que la situation est grave mais qu’il est encore de bon espoir.
Vraiment je suis d’accord avec toi que Hans avait fait beaucoup de chauses bonnes pour les musiciens manouches et j’aurais le souhaité une bonne guerisson.
Bon, c’est la vie, elle va continuer, la musique va persister...
Ok, le 9 janvier on aura une réunion à Den Haag en Pays Bas pour la sortie du récemment paru disque de Nomy Rosenberg, le frère de Jimmy.
Peut-etre on se verra là bas.
Amicalement
Freddy Wicke (ancien guitariste rythmique de Kussi Weiss, Hildesheim, Allemagne) et Tornado Rosenberg


Hans Meelen

Disparition de Hans Theo Meelen , par Denis Chang, le 21 11 2008

Merde, c’est triste, justement je parlais de lui très récemment avec mon ami Wawau Adler. On se demandait ce qu’il était devenu... La dernière fois que je l’ai vu c’était à Samois en 2006, il était en pleine forme. C’est vraiment triste !



Le(s) mot(s) clé(s) associé(s) à l'article :
  - Francis Couvreux [ Personnalités ]
  - Hans Theo Meelen [ Personnalités ]

Annonce / Publicité

Pour louer cet espace contactez nous


Les articles liés au(x) mot(s) clé(s) :
  In Mémoriam Frédéric Schlick par cristof



Les autres articles de la rubrique News :
  Film sur Django : des figurants pour "Django mélodies" par cristof
  Stage de jazz manouche Espace Pré Martinet de Beauvais par cristof
Guitare, contrebasse, accordéon les 18,19 et 20 février 2016
  Nouveau rendez-vous régulier à Paris par cristof
108 café à Paris
  Stochelo Rosenberg et la B.O. du biopic à venir sur Django Reinhardt par Mitch
  Angelo Debarre chez son luthier ALD en vidéo avec Tchavolo Hassan par cristof
  Du renouveau pour les frères Ferré et Christophe Astolfi par Mitch
  Disparition de Felix Belleau par Francis Couvreux
  Reda Kateb incarnera Django Reinhardt dans le biopic sur le guitariste par cristof
  Gypsy Station : une application smartphone de playback de jazz manouche par cristof
Disponible sur le playstore
  Le site-musée virtuel Di Mauro fait peau neuve ! par Mitch
Découvrez des archives inédites grâce au travail de Dorothée Di Mauro...